Parcours de vie……………………..

 

 

La musique et le piano m'ont accompagné tout au long de ma vie. Mon grand-père paternel, musicien, m'a fait chanter dès le plus jeune âge et m'a offert un piano très tôt.

J'ai donc commencé ma pratique de l'instrument à 5 ans pour ne plus jamais l'arrêter. Mes professeurs ont été des professeurs privés. Mon arrivée à Paris en 1978 m'a permis de prendre contact avec de grands pédagogues( Ribisky, Monique Deschaussées) et en particulier Lise Jacob( mère de l'éditrice Odile Jacob). Cette dernière rencontre m'a fait opter pour une profession musicale.

Je m'étais en effet lancée dans l'optique d'une profession pédagogique dans le domaine littéraire, profondément motivée par une grand mère institutrice et des études pour ma part brillantes( bac C à 15 ans, maîtrise de lettres mention T.B., licence de psychologie, admissibilité à l'agrégation de lettres…)

N'ayant pas été intégrée assez tôt dans les conservatoires, je ne pouvais espérer y enseigner et m'étais dirigée vers les lettres. La décision de Lise Jacob de créer un diplôme de pédagogie à la Schola Cantorum (obtenu en 1984, mention T.B.), diplôme restructurant complètement l'enseignement musical, m'a fait revenir à mon amour premier de la musique. Ma pédagogie que j'ai pu exercer dans les Ecoles de musique, certains conservatoires, puis à titre libéral avec des élèves particuliers a donc occupé le début de ma carrière.

Mes concerts ont lieu depuis 4 ans - ma vie professionnelle et familiale ne m'avaient pas permis de l'engager plus tôt. Mes expériences m'avaient permis de constater qu'il y aurait à reconstruire les concerts classiques de la même manière qu'il y avait eu à reconstruire la pédagogie du piano.

Pour moi les concerts classiques doivent être encore plus "créés" pour dépasser l'interprétation figée et rejoindre le plaisir que donnent certains concerts jazz et variété.

Ils doivent être vécus comme savent le faire les slaves ou les corses dans leurs polyphonies. Ils ne doivent pas être trop longs, et dans des lieux pas trop grands pour qu'une ambiance passe entre les spectateurs et l'interprète et également entre les spectateurs eux même. Ils doivent cependant être conçus toujours dans une grande exigence de qualité et d'écoute.

Les côtés enrichissants voire équilibrants de la musique, mes connaissances psychologiques et psychanalytiques m'ont poussé ensuite vers les cafés philos et j'en anime un depuis 2 ans à Vincennes.

Pédagogie, création artistique , équilibre de vie, sagesse humaine et philosophie sont des sujets qui se côtoient sans cesse dans ma vie . Mon caractère et mon désir profond d'échanges ne font que me pousser, même si cette profession est difficile, à toujours améliorer, à continuer et aller de l'avant.

Ma profession d'artiste ne peut pour moi qu'interférer avec les poètes, les philosophes et les pédagogues………….

 

Sabine MINICONI

Mai 2005

                                                                                                                                                       (Suite) C.V. de Sabine